Tous savoir sur les contrats d’assurance-vie !

Photo of author
Écrit par Valentin

Je suis le créateur de ce site, qui existe depuis 2017. Retrouvez toutes les infos sur l’offre de parrainage Boursorama, mais aussi sur d'autres banques...

L’assurance-vie est le placement préféré des Français. C’est une excellente niche fiscale, mais également un produit de prévoyance et d’épargne. Même si elle est indispensable, elle est très souvent mal comprise, surtout à cause des nombreuses idées reçues dont elle est victime. Vous voulez souscrire à une assurance-vie, mais vous ne savez pas comment vous y prendre ? Vous ne connaissez pas bien son principe de fonctionnement ? Vous ne savez pas non plus pourquoi il est important de souscrire à ce type d’assurance ? Pas de panique, vous êtes au bon endroit. Dans cet article, on vous expliquera tout.

Qu’est-ce que l’assurance-vie ?

L’assurance-vie est basée sur l’incertitude quant à la durée de la vie de la personne. Lors d’une souscription à ce type d’assurance, 3 personnes participent à l’opération :

  • l’assuré ;

  • l’assureur ;

  • le bénéficiaire.

Et une telle souscription ne peut être faite que par une personne physique. Elle permet à l’assuré d’épargner une somme d’argent auprès d’un assureur qui aura pour mission de la transmettre à un ou plusieurs bénéficiaires, cela peut arriver lors du décès du souscripteur par exemple.

Le principe de fonctionnement d’une assurance-vie

L’assurance-vie est avant tout un contrat entre l’assureur et l’assuré. Ce dernier devra payer des primes, et en contrepartie, l’assureur s’engage à verser un capital ou une rente au souscripteur ou à ses bénéficiaires. Grâce à ce contrat, l’assuré ou ses bénéficiaires peuvent :

  • récupérer les sommes qu’ils ont investis ;

  • avoir la possibilité d’augmenter leurs éventuels gains ;

  • pouvoir diminuer les frais : comme les frais de gestion et de dossier.

Après la souscription à un contrat d’assurance-vie, c’est-à-dire après le premier versement, l’assuré peut effectuer des versements, qu’ils soient réguliers ou non, avec aucune limite sur le montant. Cependant, il est fiscalement plus avantageux d’effectuer une épargne sur 8 ans, vous aurez ensuite le droit d’effectuer des retraits et de clôturer votre contrat.

Il n’existe pas 1, mais 3 types de contrats d’assurance-vie. Vous pouvez opter pour :

  • une assurance en cas de vie : elle est surtout utilisée comme placement, et c’est l’assuré qui en est le bénéficiaire ;

  • une assurance dans un cas de décès : c’est une garantie pour les proches, sur l’assuré ;

  • une assurance mixte : à savoir un contrat de vie et de décès.

Ce qu’il faut savoir sur les contrats d’assurance-vie

L’assurance-vie est bien plus qu’une simple assurance, en effet, c’est un moyen d’épargne sur le moyen ou le long terme qui répondra à tous vos objectifs patrimoniaux. Elle offre de nombreux avantages, elle contribue au capital sur le long terme de l’assuré, après quelques années, vous pourrez avoir la possibilité de retirer tout votre argent déposé et par la même occasion clôturer votre contrat ou augmenter vos intérêts nets. Elle vous permet également d’effectuer un complément de revenu, pour votre retraite par exemple, vous devrez effectuer des retraits réguliers, ou opter pour la transformation de votre capital en rente viagère. Pour finir, grâce à elle, vous aurez la possibilité de transmettre votre patrimoine à vos bénéficiaires, sa fiscalité est très avantageuse, et vous offre aussi une grande liberté quant au choix de vos futurs bénéficiaires.

En plus de tout cela, d’autres informations sont à connaitre concernant l’assurance-vie :

Les avantages de la souscription à une assurance-vie

L’assurance-vie est très avantageuse, elle vous permet de valoriser votre capital, avoir des revenus après votre retraite et prépare la gestion de votre patrimoine et la transmission à vos successeurs.

La durée d’un contrat d’assurance-vie

Les assurances-vie ne possèdent pas de durée légale. Il est conseillé de fixer une durée limitée et de la prolonger chaque année, sauf si vous préférerez faire une dénonciation. Vous pouvez également, et selon votre contrat, opter pour une durée viagère.

Comment investir au sein de votre contrat ?

Comme précisé précédemment, il est tout à fait possible d’investir dans un contrat d’assurance, et cela peut se faire sous 3 formes différentes :

  • un versement initial : c’est le versement que vous faites lors de l’ouverture de votre contrat. Il peut être fait par virement, par chèque ou par prélèvement automatique ;

  • des versements complémentaires libres : si vous préférez placer votre argent quand vous le souhaitez ;

  • des versements complémentaires programmés : en versant un montant mensuel, trimestriel, semestriel ou annuel. Vous êtes libres de choisir la fréquence des versements qui vous convient.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.